Cahu, le sac chic en toile PVC, tient sa boutique à Paris

Par Chenu Alexis   @ fashionnetwork

4 décembre 2018

Ce 5 décembre, ouvre la première boutique-atelier de la marque CAHU au 16, rue du Grand Prieuré à Paris (XIème). Une griffe imaginée par Clémence Cahu, styliste de mode passée par l’Atelier Chardon Savard et directrice artistique pour le luxe, et sa cousine Océane Cahu, maroquinière passée par les ateliers de Louis Vuitton. 

L’endroit avec sa jolie verrière (qui fut leur atelier et showroom à leurs débuts) présentera sur 70 mètres carrés l’intégralité de leur collection, soit cinq modèles de sacs et une ligne de petite-maroquinerie, l’ensemble étant proposé en toile PVC doublée en cuir ou toile coton, une association qui fait la signature de la marque.
 
« La toile de PVC est une toile avec laquelle nous avons grandi, explique Clémence Cahu, nos parents ayant fondé il y a 30 ans l’entreprise leader en France du château gonflable (C2J Loisirs). Au moment où nos pères ont soumis l’idée de passer la main, nous avons réfléchi à la manière de continuer l’histoire : est né ainsi le sac intemporel et increvable en toile PVC (...), le sac portable du matin au soir. »
 
Si la toile PVC fut beaucoup utilisée chez Freitag par exemple, les créatrices de CAHU imaginent, elles, un positionnement « plus luxe mais tout de même accessible » où chaque modèle (cabas, sac seau,...) en PVC présente une doublure intérieure en cuir, avec hanses et bandoulière tout cuir également. Une ligne proposée entre 250 euros et 560 euros et fabriquée entre la France et le Maroc.
 
Bien que recalées pour le Festival d’Hyères – la marque étant trop en avance dans son processus de commercialisation -, les créatrices attachées à l’événement en deviennent finalement partenaires l’année dernière en mettant à l'honneur la toile PVC à travers une mise en scène de matelas gonflables. Leurs sacs, comme leur histoire de famille, fait parler, et leur permettent de participer au sein de la Villa Noailles à la Design Parade Toulon (premier volet de l’événement avant Hyères) et cet hiver au festival pour enfants Pitchouns, autour d’une structure de château gonflable.
 
Après le lancement de leur e-shop au printemps dernier, la marque qui rentrait dans la foulée chez L’Exception a déjà été invitée au Printemps pour quelques mois ainsi qu'aux Galeries Lafayette au sein du concept-store A Rebours puis en janvier dans le cadre des sélections Go For Good. Présente aussi à Biarritz et Saint-Malo, CAHU espère séduire le marché asiatique (Japon, Corée) et les Etats-Unis, premiers clients de sa boutique en ligne.
 
A suivre : une collaboration de poids, présentée en janvier prochain, qui verra CAHU s’associer à Maison Kitsuné pour une série de trois sacs utilisant la doublure des trenchs du label mode et musique de Gildas Loaëc et Masaya Kuroki.
 
——————————————————————————————————-

This December 5th, the first boutique-workshop for the brand CAHU opens its doors at 16, rue du Grand Prieuré in Paris (XI). Imagined by Clémence Cahu, a fashion stylist and art director for luxury who studied at Atelier Chardon Savard, and her cousin Océane Cahu, Leather goods specialist who began her career at the Louis Vuitton workshops. 

The studio with its pretty glass roof (which has been their workshop and showroom since the beginning) will present the entirety of their collection in the 70 square meters. Five models of bags and a line of leather goods are all being proposed in PVC canvas doubled with leather or cotton fabric, the association which is the brand signature.

"The PVC fabric is a canvas that we grew up with, says Clemence Cahu, our parents founded the leading bouncy castle company in France (C2J Leisure) 30 years ago. When it came time for our father to think of passing the hand, we thought about how to continue the story: and so was born the timeless and indestructible bag made from PVC canvas (...), the bag portable from morning to evening."

This PVC fabric was used a lot at Freitag for example, but the creators of CAHU imagine a positioning that is "more luxury but still accessible" where each model (tote, bucket bag, ...) is made in PVC with a leather inner lining, and all leather handle and shoulder strap too. A line proposed between 250 euros and 560 euros and manufactured in France and Morocco.


The brand has become associated with the Hyères Festival - while still early in its commercialization process - the event's creators finally became partners last year by highlighting the PVC canvas through a staging of inflatable mattresses. Their bags, like their family history, gives them something to talk about, and has allowed them to participate at the Villa Noailles and the Design Parade Toulon (first part of the event before Hyères) and this winter at the Pitchouns children's festival, around a inflatable castle structure. 

After the launch of their e-shop last spring, the brand that had already been taken by L’Exception, been been invited to the Printemps for a few months and the Galeries Lafayette for the concept store 'A Rebours' and in January as part of the 'Go For Good' selection. Present also in Biarritz and Saint-Malo, CAHU hopes to seduce the Asian market (Japan, Korea) and the United States, the first customers of their online store.

To follow: a heavy collaboration, presented in January 2019, which will present CAHU associated with Maison Kitsuné for a series of three bags using the trench lining of the Fashion and Music label of Gildas Loaëc and Masaya Kuroki.

CAHU_EPORTRAIT.jpg